Avant Première Tomb Raider 9

jour2_4

Par manque de temps, je n’ai pas fini mon compte rendu sur l’avant première Tomb Raider 9 qui a eu lieu le 23 septembre dernier…
Mais puisque j’avais déjà commencé à écrire, autant ne pas laisser tomber le peu de temps que j’y avais consacré ! Je vous le propose donc en « pensée » de mon cru : mes sentiments, mes craintes et mes joies.

« Quelques » mots sur
Tomb Raider 9

 

Le rendez-vous était donc prit le vendredi 23 septembre dans les locaux de Square Enix France sur Paris pour découvrir les premières images du prochain opus de Tomb Raider toujours en préparation. Surprise de taille, Meagan Marie, community manager de Crystal Dynamics est venue spécialement en Europe pour présenter le jeu aux communautés lors d’un travel trip de 3 semaines passant à Paris, Madrid, Berlin et pour finir sur Londres.

Après une bonne journée passée en compagnie de Ste de Tomb Raider Net, LaraGwen et Christophe, je retrouvais avec joie NC de Tro Online, Clara de Captain Alban et Elodie et Corinne de Laraider, autour d’un verre… Qui sera suivi d’un autre verre pour accueillir à notre table CosplayLaraCroft du site éponyme et TIF de Tomb Raider Spirit.

A17H tout ce petit monde prend la route vers les locaux de Square, là où nous attendais déjà  Sacha Ramtohul, community manager de Square Enix France et où nous retrouvons les petits derniers : Luce de Tomb Raider Journey et Mathieu de Tro Online.
Meagan Marie nous accueille avec enthousiasme à la sortie de l’ascenseur quelques minutes plus tard. Après les présentations, le petit groupe découvre la salle de réunion reconvertie en salle de présentations et des trophées : Awards des premiers Tomb Raider et d’autres jeux, scènes et figurines des Editions Atlas ainsi que d’autres goodies de l’univers Lara Croft mais aussi un grand kakémono de Tomb Raider 9….
C’est après une petite visite des lieux en compagnie de Tristan Perdriau, responsable marketing, et de quelques pauses photos que nous nous installons dans la fameuse salle de présentation.

Tous les regards étaient déjà fixés sur l’écran quand Meagan et Sacha commençent à diriger la présentation. Il faut avouer, ce n’était pas sans une certaine appréhension que nous découvrons les premières images. Il faut dire que le culot de Crystal Dynamics de réaliser un reboot complet de notre série préférée ainsi que le nouveau sigle, interdit aux -18 ans, jamais vu sur un Tomb Raider, ont de quoi inquiéter les fans de toujours…

Après la découverte du menu, sobre, du jeu. Meagan empoigne la manette et lance la partie.

JOUR 2

L’écran de chargement se transforme  en un écran noir qui lui même se dissipe lentement en un flou gaussien tantôt sombre et lumineux, bientôt on reconnaît la forme des lumières de dizaines de bougies, on peut imaginer la chaleur qui s’en dégage et l’odeur.
Quelque chose cloche dans cette vision trouble, ce n’est pas normal. Lara se réveille d’un seul coup, elle a froid, elle a peur et claque des dents. Sa rétine s’habitue à l’environnement sombre et humide qui l’entoure et elle découvre l’envers du décor : elle est solidement ligotée dans une sorte de cocon les pieds en l’air !
On imagine aisément la désagréable sensation du sang coulant à pleine vitesse vers le cerveau de la jeune femme et le rythme cardiaque s’accélérer.

Vous avez reconnu la scène ? Il s’agit du niveau présenté en quelques minutes à l’e3 de cet été. Je ne sais pas vous, mais j’ai regardé des dizaines de fois cette séquence de gameplay avec un arrière goût assez amer d’inachevé. Les ombres et les effets de lumière n’étaient pas à leur avantage et je craignais que cela reste ainsi à la sortie du jeu.
Il n’en est rien, lors de la session du 23 septembre, j’ai eu la surprise de me rendre compte que l’expérience était plus précise, plus agréable à l’œil et on ressent plus de choses. Le graphisme a évolué d’une manière remarquable depuis Underworld et on peine à reconnaître qu’il s’agit du même moteur graphique, remodelé et évolué. Lara est plus humaine que jamais et l’environnement semble parfois tiré de scènes réelles.
C’est ce que Meagan nous explique justement, les développeurs travaillent sur les différents effets afin de ressentir le plus possible toutes les émotions de Lara… Le tout sans voile pudique. Vous allez d’ailleurs vite comprendre que dans ce prochain Tomb Raider, il va falloir jouer avec les éléments et surtout avec vos nerfs.
Reprenons.

Lara est paniqué mais analyse son environnement

Lara est donc paniqué mais analyse son environnement. D’autres cocons, plus âgés, gisent à ses cotés, tout près de l’autel recouvert de bougies…
L’action commence, vous dirigez Lara. Celle-ci, dans sa torpeur, parlera, peu être qu’elle pourrait vous indiquer une piste, qui sait ?
Après avoir joué avec les éléments du décor tout en voyant Lara se débattre de douleur, la caméra reprend le contrôle : Lara se détache mais tombe tête la première quelques mètres plus bas, vous suivez la rapide descente de la jeune femme jusqu’à terre… Là où gît des débris osseux et métalliques.

L’effet, horrible, n’a jamais été vu dans un Tomb Raider

L’événement est dur à nos yeux, le petit comité sursaute. J’ai souvenir d’avoir grincé des dents de douleur pour mon héroïne préférée mais sans lâcher une miette de la cinématique.
L’effet, horrible, n’a jamais été vu dans un Tomb Raider, mais il est réussi : Lara, criant de peur d’effroi, est affolée, elle est couverte de sang.
Dans la salle, on a mal, on se sent mal, on gémit, c’est presque si on ne porte pas nos mains à notre poitrine en même temps que Lara pour constater la plaie.
L’action reprend, vous devez prendre votre courage à deux mains et retirer le morceau métallique du ventre de Lara.
Comme je le disais plus tôt, vous verrez tout. Si vous attendez trop, Lara crie et souffre. Si vous ne faites pas l’action d’un seul coup, Lara s’arrête, reprend son souffle et se parle toute seule pour trouver du courage.

 

La suite de cette scène difficile qui d’ailleurs, éclabousse un peu l’écran, m’a par contre sauté aux yeux et m’est difficile à croire. Lara est donc grièvement blessé, elle crie, elle a mal, elle saigne certainement abondamment. L’écran se brouille immédiatement, un voile gris apparaît sur la caméra … Tout nous fait ressentir la souffrance de Lara. Vous entendez les battements de son coeur battre très fort…. Et pourtant : Lara Croft se lève et marche vers la lumière !
Bon, d’accord, elle ne marche pas très droit, trébuche plusieurs fois et dans le flou gaussien de la douleur du corps, elle ne voit pas grand chose. Elle n’a pas encore la force d’esprit d’une aventurière et pourtant, le courage et la persévérance sont là…
Au fur et à mesure de la progression dans les cavernes humides, l’œil s’habitue à la pénombre et la douleur, on découvre des scènes d’horreur baignant dans une ambiance désagréable. Entre quelques ossements et les objets des bateaux échoués entassés ça et là, vous découvrez un membre de votre équipage dans une posture…. Dérangeante. Lara continuera de parler, toujours dans sa torpeur, et va vous aider à dénicher une torche.
Comme je le disais, l’ambiance est dérangeante, le son s’allie à l’image pour nous offrir une expérience particulière.
On entend le crépitement des nombreuses bougies ou de la torche, parfois le souffle du vent… ou serait-ce le murmure humain, le craquement des os que brisent Lara sous ses pas hésitants, l’eau qui est brassée par ses mouvements et les gouttes qui tombent, les bruits des objets qu’on bouge par inadvertance ou quelqu’un d’autre peut être….
Il y a tellement de choses à entendre que l’on se surprend à stresser, à avoir l’estomac un peu noué. On pourrait presque oublier que ce n’est qu’un jeu et qu’on peut en sortir d’une simple pression sur pause.
La série a toujours eu un environnement musical immersif et réussi mais je trouve qu’avec ce Tomb Raider 2012, nous touchons du doigt le réalisme qui a toujours un peu manqué.

Lara poursuit l’exploration de la grotte, aménagée avec les restes des anciens bateaux par les ravisseurs de Lara, afin de trouver une sortie à l’aide d’une torche. Bientôt les éléments naturels vous feront déchanter en passant sous une cascade. On se rend compte que l’aventure va être longue et difficile car tout est prit en compte : vous pouvez toucher à tout et tout est relié. Il vous faudra être patient et observateur.
Nous sommes loin du comptage de blocs afin d’arriver de l’autre coté du ravin ou de la recherche d’une corniche plus claire que les autres.
D’ailleurs, un détail qui ne m’a pas laissée indifférente : la caméra, votre vue donc, se mouille et s’immerge dans l’eau si Lara tombe trop rapidement dedans ou alors, elle reçoit quelques éclaboussures d’eau, de sang, de boue et de terre… Par ailleurs, elle n’est plus toujours placée derrière Lara comme traditionnellement dans la série Tomb Raider. Celle-ci se déplace de temps en temps à certains points fixes afin de mieux prendre conscience de l’environnent et, surtout, de partager les émotions de Lara : peur, joie, courage, froid, exclamations diverses…

Vous devez faire vite pour libérer Lara sinon…

Soudain, une chose humaine surgit devant votre vision, juste derrière Lara ! L’homme l’attrape par les jambes la faisant tomber et lâcher sa torche, il fait peur et les cris de Lara nous réveillent brusquement de notre brève session d’exploration.
Vous devez faire vite pour libérer Lara des griffes de son ravisseur en donnant un bon coup de pied. Dans l’assemblée, on stresse… Et quand on se rend compte que Meagan, la manette dans les mains, se laisse faire, le stress monte d’avantage, certaines personnes poussent des gémissements, des  « oh non !! » quand l’homme sort son piolet et le brandit au dessus de lui…
Avec la gorge nouée on assiste, impuissant, à la mort de Lara.
Une nouvelle fois, nous avons tout vu, tout entendu, tout ressenti avec Lara. C’était comme plus vrai que nature.
Nous avons vu lors de la présentation, puis lors du test, plusieurs sortes de morts de la belle… Chacune vous fera grincer les dents et presque regretter votre maladresse. Les « morts de Lara Croft » ont de l’avenir, mais celles-ci ne seront plus jamais aussi « drôles » qu’avant.

Tandis que le jeu se recharge au précédent check point, nous reprenons nos esprits et nous posons déjà quelques questions. Les premières se demandent pourquoi la plupart des scènes d’actions sont en QTE. Vous savez, les moments d’action où une cinématique s’enclenche et où on vous demande d’appuyer sur tel bouton à tel moment. Ce sont des parties de jeu cool au début mais agaçant par la suite car enlevant toute interaction intéressante au joueur. Meagan nous rassure, il n’y en aura, mais pas autant que ça dans ce prochain opus… Mais ne peut nous en dire plus. Entre nous, on se rassure en se disant que Lara portera plus tard un holster et possédera un piolet. Ca laisse présager des parties d’action plus intenses.

Meagan reprend la scène juste avant l’apparition de l’homme, cette fois, elle se débat et sauve Lara toujours sous une grotte qui menace désormais de s’écrouler.
Les cris de colère de l’homme et le souffle court et apeuré de Lara nous ramène aussitôt dans l’ambiance oppressante… Et très humide ! En effet nous arrivons à la salle de la première grosse énigme du niveau.
C’est dans cette salle inondée, entourée de cascades grâce à la houle des vagues et bourrée d’objets des bateaux, que Meagan nous présente « l’instinct de survie » ainsi que les rations de nourriture.

Le premier est une façon de vous aider si vous vous retrouvez bloqué dans une salle. En activant l’option, votre vision se grisera et mettra en évidence les objets qui ont un rôle à jouer pour vous sortir de là. C’est à vous, par contre, de trouver en quoi ces objets ou éléments pourront vous aider. L’instinct de survie n’est pas obligatoire, vous pouvez l’utiliser comme bon vous semble.

Le second élément, les rations de nourritures, sera à ramasser tout  au long de l’aventure. A la manière de Tomb Raider : l’Ange des Ténèbres (6ème opus, 2003), cette nourriture pourrait nous aider à retrouver un peu d’énergie. Meagan n’a pas pu nous en dire plus à ce sujet ni d’ailleurs à propos de la fameuse barre de vie qui n’est toujours pas visible.
Par ailleurs, elle nous indique que la notion de survie dans ce nouvel opus n’est pas programmée jusqu’à la faim et la soif de Lara. Vous n’aurez pas à aller chercher de la nourriture ou de l’eau, Lara ne mourra pas de cette manière.

La 1ère enigme : dégager la sortie des objets entassés

Notre hôte reprend l’aventure et nous montre l’énigme qui suit, il s’agira de trouver un moyen de dégager la grotte des nombreux objets entassés. Je prend du plaisir à remarquer que c’est enfin dans cette salle qu’on prend possession de Lara à 100% : la lumière baignant la salle nous permet de mieux la voir, de se rendre compte de sa blessure qu’elle tiens toujours par une main d’ailleurs, de la fluidité de la caméra. L’énigme est aussi un plaisir à elle seule, je retrouve là un esprit Tomb Raider qui m’avait un peu manqué dans l’opus Underworld.
C’est aussi dans cette grande salle qu’on peut enfin « jouer » avec les aptitudes gymnastiques de Lara. Bien qu’elle soit faible et blessée, elle sait faire des sauts et pousser des cages métalliques pleines d’objets divers.

 

Quand Meagan fini l’énigme, on aperçoit avec joie la lumière du jour. Enfin ! On va pouvoir respirer en même temps que Lara !
Et bien non ! Votre rêve s’effondre rapidement tout comme le sol sous vos pieds et cette chute qui semble interminable va vous faire des roulés boulés avant une course éreintante que vous dirigerez dans les grottes souterraines qui s’effondrent.
Le stress monte dans l’assistance. On voit qu’il faut courir vite et avec agilité sans louper ses sauts… quand soudain l’homme est de retour !
On a tous vu la séquence dans la vidéo de l’E3, pourtant, à cet instant notre souffle s’est coupé… Et quand la séquence QTE, presque identique à la première se termine, les exclamations d’horreur s’entendent. L’homme a eu son compte pour de bon sous l’effondrement de la grotte… Et notre vue, la caméra …. Un peu éclaboussée.
C’est trash, c’est violent, c’est inhabituel pour un Tomb Raider. Mais pas le temps de s’apitoyer sur son sort : Lara est toujours prisonnière des ruines et elle doit toujours courir sans penser à sa blessure.
Très vite, vous retrouverez la lumière et une QTE s’enclenchera, il vous faudra gravir rapidement une pente abrupte de roche tout en évitant les morceaux qui tombent.
Après une longue course haletante vers la lumière, pour Lara comme pour nous, la caméra s’obstrue de la terre que gratte Lara en agrippant et, d’un coup, un rocher tombe sur elle.
L’instant semble long, interminable, j’ai le souffle coupé. On se demande ce que deviens Lara, si elle est enterrée vivante, et ce, même si on a déjà vu la vidéo.
Enfin, Lara sort de la grotte. Avec difficulté, elle se relève, éreintée par sa course, blessée et couverte de sang et d’ecchymoses… La compassion que j’ai pour mon héroïne et la vision de sa douleur me donnait presque les larmes aux yeux. Crystal a réussi son coup : nous sommes déjà attaché à cette nouvelle Lara Croft.

Puis, la caméra s’éloigne et nous présente un paysage de désolation

Tandis que Lara fait péniblement quelque pas, la caméra s’éloigne pour nous présenter un paysage de désolation. Ici et là, des dizaines de bateaux et de paquebot de différentes époques se sont échoués, laissés à l’abandon, à la merci des puissantes vagues, tel un cimetière.
Le niveau se termine avec le logo Tomb Raider qui s’inscrit doucement dans le ciel…. Et un sentiment de fatigue me prend : nous ne sommes qu’au deuxième jour de l’aventure.

L’assemblée reprend son souffle, toujours un peu abasourdie, un sourire s’esquisse sur les lèvres de chacun, Meagan semble l’avoir vu et nous rend un sourire radieux, certainement heureuse de voir qu’aucun d’entre nous ne proteste l’audacieux et dangereux remaniement du titre par Crystal Dynamics.
Notre hôte nous annonce qu’elle va nous offrir une seconde session de démonstration. Un niveau déjà montré en screens mais totalement inédit en démonstration.

 JOUR 4

Nous redécouvrons l’écran d’accueil puis de chargement avec une attitude plus calme et reposée et c’est avec plaisir que nous retrouvons la voix de Lara tout en remarquant qu’elle a un timbre plus convainquant, plus téméraire.
Elle annonce que ça fait désormais 4 jours qu’elle est sur l’île. Elle ne sait pas trop ce qu’il s’y passe, fait part que c’est inquiétant, qu’elle a découvert des choses horribles sur les rescapés de l’Endurance… Avant de finir la transmission précipitamment.

Le niveau commence par une cinématique. Lara marche seule sous une pluie froide et éreintante, elle est désormais armée d’un arc accroché dans son dos, d’un petit couteau certainement fabriqué de sa main et d’un holster sur sa cuisse droite. Elle s’approche d’un petit village abandonné quand soudain des cris et du bruit de combat s’approchent.
Nous découvrons pour la première fois un rescapé de l’Endurance, celui-ci est aux prises avec un loup affamé. Après s’en être débarrassé à l’aide de ses armes, l’homme s’effondre tandis que Lara l’aide à se relever. A cette partie de la cinématique, on se rend compte que Lara semble déjà transformée : elle part à la rencontre de son mentor dans l’espoir de l’aider à tuer la bête, le tout sans aucune hésitation.

omb Raider 9 - Jour 4

Lara se rend compte que son mentor est grièvement blessé et ne peut plus marcher

Conrad Roth est le capitaine de l’Endurance et est aussi le mentor de Lara, tandis que la jeune femme procède aux premiers soins sur son ami, elle se rend compte qu’il grièvement blessé et ne peut plus marcher.
Pendant ce temps, Conrad lui explique rapidement ce qu’il lui est arrivé et indique qu’il a perdu son sac à dos comprenant de la nourriture, un kit de survie et une radio dans la tanière des loups. Voulant se relever pour aller les rechercher, celui-ci s’évanouit laissant Lara seule, désespérée, apeurée et ne sachant que faire sous les hurlements des loups. Après avoir mit son ami en sécurité et vérifié son pouls, elle comprend qu’elle n’a pas d’autres choix que de prendre son courage à deux mains et d’aller récupérer les affaires dans l’antre des loups.
Le premier objectif apparaît : trouver le sac de Roth.

La vision de cette cinématique m’a fait penser aux deux premiers niveaux du premier Tomb Raider : Les cavernes et la cité de Vilcabamba… Mais aussi du premier niveau du Mexique dans l’opus Underworld…. et la suite du niveau n’allait pas me décrocher ces délicieux souvenirs, serait-ce un clin d’œil ?

Meagan reprend la manette en main et nous indique que nous allons devoir trouver la tanière des loups. Pour les impatients, l’instinct de survie vous montrera les traces de pattes, pour les autres, on peut se fier au loup qui sortira de sa cachette pour hurler. Dans les deux cas, seul votre ingéniosité vous aidera à trouver la tanière.
Elle nous explique aussi qu’il y a plusieurs manières pour y accéder et qu’elle montrera son préféré, en effet les quelques maisons construites les une au dessus des autres nous donne la perspective d’un escalier géant à escalader et à explorer.

Au loin, une grande antenne radio bipe

Le décor du village abandonné semble vaste, Meagan marque une pause afin que nous puissions voir le paysage. Au loin, une grande antenne radio bipe de sa lueur rouge, le petit village a des airs de sanctuaire emplit de fantômes tant la pluie forme une brume épaisse.
Meagan nous indique que ce n’est pas un monde ouvert mais que tout ce que nous voyons sera accessible dans le niveau, ou au moins plus tard.
Nous parlons rapidement des campements. En effet, quand vous aurez bien progressé dans l’aventure, vous pourrez aisément revenir à un précédent endroit de l’île pour découvrir des endroits inaccessibles auparavant faute d’aptitude gymnastique ou d’armes par exemple.
Une question est posée à propos de la météo dynamique. Meagan n’a pu nous répondre avec précision à ce propos… Mais il est sûr qu’elle change en fonction du niveau. Nous lui soumettons le voeu que celle-ci devrait changer au cours de la partie et non à chaque niveau.

En extérieur et avec plus de place, Lara semble plus forte que dans le 2ème jour. Nous voyons enfin une grande panoplie de ses mouvements.
Lara peut bien sur marcher, courir, sauter plus ou moins loin suivant votre expérience dans le jeu… Mais elle sait aussi marcher sur des plateformes moins stables ou moins larges comme des barres et autres poutres horizontales. Elle sait aussi se raccrocher à la corniche qu’elle vient de trébucher. Petite nouveauté, vous avez la possibilité de faire prendre de l’élan à Lara avant de s’accrocher à une corniche. Celle-ci sautera sur le mur, fera 2 rapides pas à la verticale avant de s’accrocher un peu plus haut. Pratique non ?

Au fil de l’exploration et de l’escalade des maisons et débris, Lara ramassera de la nourriture et des flèches pour son arc. Il me vient à l’esprit en écrivant ces mots qu’aucun de nous n’a pensé à demander à Meagan d’utiliser l’arc… Dommage.

Enfin, après quelques actions périlleuses, nous atteignons le sommet et l’entrée de la tanière des loups. Lara recommence à parler seule, apeurée, sans doute fatiguée de sa mésaventure. Elle essaie de se donner du courage en se répétant son objectif « je dois aller chercher le sac ». On peut entendre le bip de la radio sous les grognements canins, le sac à dos est bien là.
En entrant dans la caverne, le stress remonte autant que le souffle de Lara augmente de cadence, il fait noir, humide… le son devient diffus à l’intérieur et les inquiétantes ombres réveillent nos peurs. Lara trébuche sur un amas d’os rongés, pendant qu’elle se relève une ombre plus grosse apparaît en arrière plan, mon souffle s’est coupé en croyant qu’un loup allait se jeter sur Lara… Mais non, ces bougres surveillent la jeune femme dans la pénombre sans rien faire. Très vite, nous découvrons la radio et le sac à dos.

Meagan s’arrête à cet instant, j’ai bien cru que mon cœur allait s’arrêter aussi tellement le suspense était grand ! Elle nous dit en rigolant « hey c’est comme un secret dans les anciens Tomb Raider, avec la petite musique qui accompagne ! ».
Au moins, elle a détendu l’atmosphère, apparemment il n’y a pas que moi qui attendait l’attaque du loup en oubliant de respirer !
Pourtant, rien. Lara s’empare des objets tranquillement et commence à repartir là d’où elle est arrivée.

Lara plante son couteau de toutes ses forces, en vain

Enfin la cinématique tant redoutée s’enclenche. Un énorme loup se jette sur elle ! C’était attendu et pourtant, je n’ai pas pu m’empêcher de sursauter.

La QTE nous demande de tuer le loup. Lara plante de toutes ses forces son couteau de fortune dans la poitrine de la bête féroce mais celle-ci ne lâche pas prise malgré plusieurs coups. Voyants la situation virer à son désavantage, elle comprend qu’elle n’a pas d’autres choix que de tuer l’animal…. Nous assistons donc à une Lara mettant toutes ses forces dans son couteau pour tuer la bête contre son grès. La caméra sera une nouvelle fois éclaboussée au passage.
En repartant de la grotte, Lara, en pleurs et se remettant de ses émotions, s’excusera plusieurs fois « Désolé, je suis désolée, c’était toi ou moi ».

Nous voyons là que Crystal tranche complètement avec l’ancienne Lara, celle qui n’avait pas honte de terrasser les animaux. Il y a une très forte notion de tuer pour survivre et non de tuer pour continuer son chemin.

L’objectif terminé, il faut redescendre, pour cela on a encore le choix du chemin. Pour aller plus vite, Meagan a prit le chemin de la cascade avant de sauter dans l’eau. Rapide, efficace mais calculé. Je n’aurais pas été aussi téméraire !

 

 

 

A l’arrivée au campement aux cotés de Roth, une cinématique s’enclenche.
Lara vérifie l’état de santé de son ami, voyant qu’il est toujours vivant mais inconscient elle commence à le soigner avec le kit de survie du sac à dos récupéré. La nuit tombant et la pluie ne s’arrêtant pas, Lara prit un moment de répit sur le camps. Quelques temps plus tard, Roth se réveille, constate les soins et remercie Lara de sa gentillesse et sa bravoure.
La petite radio ne fonctionnant pas bien, il lui explique qu’elle devrait appeler de l’aide via la station de radio tout en haut sur la colline, la fameuse antenne qu’on voyait au début du niveau.

Lara, fatiguée, annonce qu’elle ne saura pas le faire

Lara, fatiguée, se décourage et annonce qu’elle ne saurait le faire. Roth lui indique qu’elle est une Croft, qu’elle saura. La jeune femme lui répond qu’elle ne pense pas être ce genre de Croft. Son mentor change de ton et, plus apaisant, lui démontre qu’elle a réussi jusqu’ici et qu’elle ne sait tout simplement pas qu’elle est déjà « ce genre de Croft ».
Sur ces mots, il lui lance le piolet d’escalade. Après une brève hésitation, Lara s’empare du piolet et se redresse …

« Espérons que j’apprendrai vite. »

Revenons à la réalité…

C’est sur ces mots que la présentation s’achève… Avec un petit goût de pas assez ! Heureusement, Meagan relance le jour 2 et nous tend la manette pendant qu’on lui pose nos questions.
Pour en revenir au 4ème jour, cette partie du niveau me semblait moins riche en émotion que le 2ème jour et la cinématique casse le rythme de celui-ci. Il faut dire qu’il y a de nombreux moments de silence dans le dialogue. Attention, ce n’est pas le fait qu’ils servent à rien, ces silences entre Lara et Roth voulant tout dire. Le rythme est donc moins soutenu, moins chargé en émotions.

Toutefois, je dois reconnaître que les cinématiques sont très réussies. Meagan nous explique que ce sont de véritables personnes qui ont été enregistrées en Motion Capture et qui parlent en même temps. Le souffle et la voix en fonction des mouvements sont donc réels et coordonnés.
Meagan nous donne en exemple que lorsque Lara tire Roth vers l’abri en gémissant, l’actrice tirait réellement une personne réelle et ses murmures sur l’instant sont enregistrés en même temps.

Du coup nous parlons de la voix Française de Lara, que deviendra t-elle ? Est-ce que ce sera toujours Françoise Cadol ? Est-ce que la voix Française devra elle aussi faire des mouvements en même temps pour concorder avec l’action ?
Rien n’était fixé sur ce point pour le moment. Nous avons appuyé sur le fait qu’une grande partie des fans adoraient Françoise Cadol, que nous l’avons depuis 1996 et qu’elle représente à merveille la voix de Lara. Même si Lara est beaucoup plus jeune dans cet opus, elle saura être à la hauteur du rôle.
Meagan était assez stupéfaite de notre réaction et ne savait pas qu’on tenait autant à cette voix. Notre vœu a été entendu, espérons qu’il sera réalisé.

J’ai évidemment posé la question à propos des goodies
Apparemment, Crystal, et Square, ne semblent pas vouloir faire les mêmes erreurs que dans le passé. C’est-à-dire sortir tout et n’importe quoi avec le logo Tomb Raider.
Nous avons pu remarquer que ces dernières années, un merchandising « de luxe » est arrivé sur la franchise : Sideshow, Tonner, packs collector limités à quelques pays, set de lit de complet et limité… Il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent pour les petites bourses ! Les 3 premiers exemples requièrent au grand minimum 150€ du portefeuille… jusque 350€ quand même. Et bien cette tendance va vraisemblablement continuer tout en essayant de contenter le plus de fans possible.
Square Enix souhaitant donner une image plus mature et Crystal une représentation plus réelle à leur héroïne, il n’y aura donc plus de brosses à dent ou de déodorant  Lara Croft !
Mais nous retrouverons les objets utiles et peu onéreux : stylos, mugs, posters, figurines…

Nous avons aussi parlé de la sortie du jeu sous le format d’un pack collector, à l’image de ce qu’on eu les Australiens pour Tomb Raider Underworld.
Il est apparemment évident qu’une version collector sortira mais les détails restent à définir.
Dans les idées retenues : une Bande Originale officielle. Chose qui n’est pas arrivée depuis l’Ange des Ténèbres.

La manette arrivant enfin dans mes mains, je me focalise sur le jeu.
On m’a laissé vers la fin du niveau, lorsque Lara arrive dans la petite grotte inondée. Je dois résoudre l’énigme afin de m’échapper vers la sortie.
Lara est facilement maniable, la caméra est précise et on retrouve assez rapidement ses marques. Plus que de jouer longtemps (je me laisse ce plaisir à la sortie du jeu !) j’ai pris un malin plaisir à manier la caméra afin de voir au plus près l’expression de lara, ses vêtements, ses blessures… Ainsi que tous les petits détails de la salle ou des actions et mouvements de Lara ou des objets. J’ai aussi activé le mode Instinct de survie par curiosité, il est vrai que ce mode laisse penser que tout sera précuit… mais je ne trouve pas qu’il interfère beaucoup avec le jeu. Son aide reste assez subtile dans le fait qu’il ne nous indique pas quoi faire. Ce sera toujours à vous de trouver la solution.

J’étais assez septique avant la présentation de ce nouvel opus.
Un reboot complet me faisait frissonner même si j’avouais qu’après 15 ans, seuls les pures fans restaient accrochés à la licence. Du sang neuf ne ferait pas de mal mais la manière dont Crystal allait le faire pourrait me choquer et me désintéresser de ma passion de toujours.
Pourtant, cette avant première m’a donnée du plaisir : j’ai, malgré tous les changements, retrouvé Lara et le souffle d’un vrai Tomb Raider.
Pouvoir y jouer et voir les détails de plus près m’a réconforté : Lara est jeune, inexpérimenté, n’a plus la même histoire… Mais on la retrouve quand même. Le fait que les developpeurs et chefs de projet de chez Crystal s’amusent et aiment leur job et la franchise doit y être pour beaucoup.
J’espère que ce Tomb Raider qu’on a vu ce jour va réellement redorer le blason de la franchise.

 

C’est toujours dans la joie et la bonne humeur que la journée s’est terminée par un dîner ensemble.
Le lendemain, après un petit déjeuner entre fans (tout ce qui a de plus énergique !), une petite poignée d’entre nous continuent le plaisir en visitant le Louvre avec Meagan et Sacha. Histoire de prendre quelques photos et d’espérer croiser Kurtis dans la grande galerie 🙂
Vous pouvez d’ailleurs retrouver les photos de ces instants sur le facebook et le blog officiel.

***************************

Voila toutes mes pensées sur ces quelques heures d’expérience en compagnie de cette nouvelle Lara Croft.
J’espère que mon ressenti vous a plu ! N’hésitez pas à commenter ci-dessous ou à poser vos questions et vos ressentis sur les forums.

Si ce n’est pas déjà fait, je vous recommande de lire le compte rendu détaillé des partenaires, vous aurez plus d’explications techniques et la réponse à quelques questions que nous avons posées lors de la présentation :

> compte rendu de Ste, de Tomb Raider Net
> compte rendu de NC et Mathieu, de TRO-Online
> compte rendu d’Elodie, de Laraider.
> compte rendu de Clara, de Captain-Alban
> compte rendu de Julie, de CosplayLaraCroft

5 commentaires

  • Un « roman » riche en émotion ! Merci Aurélie pour m’avoir remémorer tous ces moments inoubliables avec autant de détails ! Bravo !

  • Excellent récit Aurélie !
    C’était un vrai plaisir de te lire, tu nous donne l’impression de vivre cette fantastique journée, et tu penses en vraie fan fidèle, normal tu es une pure fan ^^
    C’était délicieux, vivement qu’il soit disponible 🙂

  • Quel dommage pour les goodies (oui je suis une gamine qui aime les goodies genre brosse à dents XD) mais je comprends et je suis contente que vous ayez parlé de ce problème de bourse… et MERCI pour la voix de Lara! Merci aussi pour ce compte rendu ça me redonne espoir aussi même si je sens que je vais hurler tout le temps et stresser comme une malade je ne suis pas sûre d’apprécier trop le côté trash par contre on verra bien… mais maintenant je l’attends avec impatience! Sait on si il sortira bien sur toutes consoles ET PC? J’espère que la version Collector sera aussi bonne pour console que pour PC…

  • Merci pour ce tres bon compte rendu.
    On navait vraiment passés une tres bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *